Mes thèmes privilégiés d'atelier et d'exploration

 

Chaque période me voit privilégier un axe de travail. Voici un petit résumé avant que je l'oublie de ma trajectoire pédagogique...

J'ai commencé dans les années 95 à enseigner l'impro en me spécialisant dans les catégories des matchs. J'ai fait des choses assez générales, proches des techniques du match  jusqu'en 2003, où je testais les exercices de mon manuel.. Mon credo est devenu peu à peu (afin de se libérer des craintes). "On s'en fout.  Pas de coaching. Fonce".  Aprés 2005,, j'ai expérimenté des techniques d''improvisation en solitaire. Cela a abouti à ce que j'appellerais les techniques d'improvisation verbale, une espèce de slam improvisé. Être capable de monologuer  avec poésie et intelligence en s'appuyant sur la "balance" des mots. L'objectif ultime était d'être capable dans l'immobilité d'une chaise ou sous un spot d'être capable d^écrire en direct. En 2010 et 2011, je me suis focalisé sur la vivacité, la capacité à improviser en toutes circonstances : un retour aux sources et une façon de se libérer des peurs et des reproches. (L'image du Chevalier Bayard a baigné mon enfance dans le Dauphiné). Le Catch Impro Maison est ainsi devenu la pierre d'acchoppement de mon enseignement. Le formateur que je suis est constamment admiratif de la capacité des joueurs à ne jamais être en manque d'inspiration. En 2011, afin d'explorer les exercices pour préparer mon livre, et face à des acteurs plutôt qu'à des improvisateurs, j'ai fait un détour par des techniques de répétition de pièces de théâtre basées sur l'impro. J'ai commencé à aborder de front les techniques corporelles sans plus pouvoir m'en passer aujourd'hui. En 2013, j'ai exploré les longues impros à partir d'une structure générique. J'ai été impressionné  par la capacité des joueurs à rapidement réaliser des impros longues et magnifiques (Voir mes recherches sur Hamlet). J'ai continué mes explorations corporelles. Aujourd'hui à partir de 2013-2014, mon axe principal est ce que j'appelle "Du corps au texte (et inversement)", une démarche corporelle exclusive et sans paroles alliée à une autre démarche extrême, les techniques pures d'improvisation verbale que j'aborde depuis longtemps. J'essaie aujourd'hui en 2014, d'explorer le point de convergence entre ses deux extrémités. Tout en continuant à chercher à rendre l'impro facile pour les joueurs, à les inciter à choisir la ligne de plus grande facilité.

Du corps au texte

La première partie de l’atelier consiste à introduire les techniques de base de l’improvisation à travers l'échauffement corporel. Nous aborderons ensuite des exercices de perception, d’orientation au sein du groupe et des exercices d’écoute, principale source d’inspiration. Le rythme, le timing, le regard de l'acteur sont des voies explorées. Ensuite, avec le verbe, nous apprendrons à nous lancer sur une première intention, sans analyse ni réflexion, en tentant de détourner le censeur qui réside en nous. Nous déclamerons sans savoir à l’avance ce que nous allons dire. Nous exercerons le silence, la pause ou l’immobilité. Nous structurerons peu à peu notre discours en y associant le corps et le rythme. Nous combinerons ainsi expression corporelle et texte improvisé.
Cet atelier s’adresse à ceux qui veulent explorer les techniques conjuguées d’expression verbale et corporelle à travers l’improvisation théâtrale.

Techniques d'improvisation verbales

 Il y a en nous un redoutable lutin que je baptiserais "imprompteur" qui semble babiller, qui agence les histoires, qui plante des jalons, qui scande des mots inattendus, sans que nous n'y pouvions rien. Ce petit lutin est bien plus intelligent que notre réflexion pourrait l'être. Il faut lui faire confiance et le laisser s'exprimer. Les écrivains le connaissent bien, car ils sont nombreux à témoigner de cette voix qui sort de leur plume sans qu'ils interfèrent... Laisser s'exprimer le petit imprompteur est à la base des techniques d'improvisation verbale.


Initiation à l'impro

 

Au cours de la journée, nous nous initierons aux principes de base de l’improvisation. L’échauffement privilégiera les techniques d’écoute et de "lâcher-prise", incitant à se lancer dans l'inconnu sur la première intention. En seconde partie d’atelier, les acteurs improviseront et découvriront l’art d’établir une relation entre personnages sans savoir à l’avance où celle-ci conduira.

 

Le "catch-impro maison"

 

Le catch-impro est un excellent ,moyen de développer ses aptitudes en impro. Sa technique n'est pas réservée aux meilleurs et aux caïds de l'impro. Il peut être pratiqué par tous sans distinction d'expérience et de talent. C'est le concept et pas seulement le talent qui vous tire vers le haut. Je vous propose de pratiquer le "catch-impro maison" et de repousser vos limites...

 

 "Nous avons désormais les moyens de préparer notre prochain catch-impro" S.

 

On les tague à tout va ! Nous aussi on se rappelle souvent le stage, c'était vraiment paisible et efficace J!

 

Outils pour la pratique en solo de l'impro

L'acteur de théatre répète en solitaire sur la base de ses textes. Le matériau du texte et les indications du metteur en scène sont des bases sur lesquelles l'acteur peut s'appuyer pour travailler ou méditer. Il est pourtant possible de travailler en solitaire même si on n'a pas de texte à répéter. Le patrimoine du théâtre et de l'impro offre nombre d'exercices à explorer en solitaire, à improviser en solo. Et loin d'être un regard narcissique sur soi, travailler en solitaire est une façon de se pencher sur le monde... 

La construction de personnage

 

Il existe des différences notables entre la construction du personnage en théâtre et la construction du personnage improvisé. A partir des techniques classiques de construction du personnage, nous mettrons en lumière ses différences et nous tenterons d'utiliser au mieux les techniques théâtrales pour bâtir sur le vif notre personnage improvisé.

 

"Ton stage nous a fait un grand bien, et depuis les impros s'en ressentent vraiment."" G.

 

Enfin, merci infiniment pour ce stage, il a débloqué plein de choses pour ma part et pour l'équipe, grâce à toi nous avons vraiment franchit un cap et ça promet une super saison, en tout cas on a fait d'énormes progrès c'est très plaisant. A très bientôt j'espère, en tout cas, et si t'es partant, tu reviens pour sûr l'année prochaine ! Y

 

 Retour aux sources

Comment devenir un improvisateur sans peur et sans reproche? Vous avez l'impression de péricliter avec votre troupe. Vous voulez changer votre manière d'improviser ou revenir aux sources, repartir sur de nouvelles bases. C'est possible en s'affranchissant de certaines vieilles habitudes... Je vous propose par exemple 3 mois d'entraînement avec quelques soirées intensives pour aborder d'autres territoires où l'improvisation est chose simple, naturelle, où l'improvisation s'improvise elle-même...

"Merci pour ce cours d'impro très enrichissant et surprenant aussi.

Apprivoiser l(a mauvaise) impro

Nous ferons des impros sans chercher à en faire de bonnes. Cela est parfois très drôle. Nous apprendrons ainsi à identifier ces moments où apparaît le jugement et où disparaît la magie de la scène. Nous chercherons parmi les multiples techniques connues celles qui nous permettent de nous en sortir. Nous les pratiquerons et à la fin de la journée aurons nous appris à dompter cette sensation qui nous paralyse. Mieux, peut-être que nous n'en aurons plus peur et que nous l'accueillerons avec malice prêt à la dépasser sans crainte en choisissant la voie la plus facile, en empruntant la ligne de plus grande facilité.

Les "longues" impros

Improviser sur de longues séquences. Construire une histoire qui tienne debout à partir d'une structure générique. Faire évoluer la relation initiale entre les personnages vers des situations extrêmes. Garder son personnage et l'approfondir.  Respecter un canevas, une structure ou inventer l'histoire au fur et à mesure. Construire des improvisations longues est un défi qui met l'accent sur des ressources différentes de l'acteur-improvisateur. 

"Nous avons articulé l'atelier selon tes exercices et fini par une impro qui s'est fort bien tenue, jouée à 5 avec celui qui n'avait pas assisté au stage. Elle a duré 30 mns. Gerôme*
"Petit retour rapide de notre festival où nous avons pu appliquer tes conseils puisque nous avions 2 longs formats. Le 1er était une pièce d'1 h en poursuite, dans laquelle 3 équipes de 4 improvisateurs se relayaient, reprenant chacun les différents personnages, et faisant évoluer l'histoire. Cela a très bien fonctionné. Le 2è était une impro d'1h, avec 6 comédiens, mêlant réalité et rêves, accompagné de musiques classiques. J'ai participé à ce concept, et celà a également très bien fonctionné, et le public a adoré. Celà fait plaisir de voir qu'on a enfin su appréhender correctement ces formats, et encore plus que le public ait apprécié. Merci donc pour tous tes bons conseils qui nous ont bien aidés !" Gerôme.

 

Appliquer les techniques de l'impro à la répétition d'une pièce de théâtre

Comment utiliser les techniques d'impro dans un spectacle théâtral et en tirer le meilleur parti?
Les élèves vont en début d'atelier créer une petite scène très simple. Ils la joueront ensuite tour à tour en utilisant des techniques d'improvisation. Ceci leur permettra d'explorer et de découvrir des possibilités insoupçonnées de leur texte, de s'initier aux techniques d'improvisation et de les appliquer au théâtre formel.

"J'ai compris que le texte n'était pas le plus important. Le corps, le geste sont primordiaux."
"Nous avons désormais une excellente boîte à outils pour nous aider dans nos futures répétitions."
"Tu es un très bon pédago. Le stage était très bien structuré avec une bonne progression dans les exos. Que du petit lait pour moi!"
"Je n'ai pas eu beaucoup de temps pour appliquer cette nouvelle résonance dans la pièce que nous jouons en ce moment, puisque c était le première samedi dernier, une semaine après le stage. Mon corps s'est exécuté en répétition. J'ai tendu l'oreille en quête d'un éventuel bruit, j'ai coupé du bois en jouant avec mon chapeau. Je me suis forcé à pénétrer mes accessoires pour mieux me les accaparer, alors qu'auparavant ils me pesaient tous. En existant à travers mon corps, mes actions ; je n'ai plus du tout couru après mon texte, je le connaissais bien sûr, mais il était comme intégré à mon action, je ne butais plus sur une phrase longue… Seb"


Délier l’expression orale grâce aux techniques d’improvisation théâtrale

 

Les techniques d’improvisation théâtrale se fondent notamment sur le lâcher-prise et la première idée qui vient à l’esprit. Après une première partie d’échauffement introduisant les principes de base de l’improvisation, nous aborderons des techniques de narration improvisée, seul et en groupe. Nous réaliserons des exercices d’écoute, source d’inspiration. Nous apprendrons à nous lancer rapidement dans le vif du sujet avec un minimum de préparation tout en faisant confiance à notre intuition.

Les histoires ou contes improvisés

Les techniques d’improvisation théâtrale se fondent sur le lâcher prise et la première idée qui vient à l’esprit. Après une première partie d’échauffement verbal introduisant les principes de base de l’improvisation, nous aborderons des techniques de narration improvisée, seul et en groupe. Nous réaliserons des exercices d’écoute, source d’inspiration. Après cette mise en confiance ludique, nous explorerons des techniques de construction afin de structurer notre démarche. (le CÉPRé)

Nous approcherons également le monologue de personnage nous racontant sa propre histoire. Nous prendrons également le temps de fixer nos découvertes sur le papier afin de pouvoir retravailler ce premier jet.

Cet atelier s’adresse à tous ceux qui veulent profiter des techniques d’improvisation pour explorer le plaisir du texte imprévu et transposer à l’écriture des techniques éprouvées dans le monde du théâtre.

 

La poésie improvisée 

« Pour moi l'impro, ce n’est pas une sous-forme, une petite forme de l'écriture, c'est déjà de l'écriture ! » Philippe Caubère.
Après un échauffement corporel, nous aborderons dans la première partie de l’atelier des exercices privilégiant une expression verbale vive et sans retenue. Nous déclinerons petit à petit quelques bribes de poèmes, une histoire improvisée en profitant des associations incongrues que peut procurer le jeu improvisé. Avec le corps, avec le déséquilibre du verbe lui-même, nous apprendrons à nous lancer sur une première intention, sans analyse ni réflexion, en tentant de détourner le censeur qui réside en nous. Nous jouerons avec les mots et scanderons seul ou en groupe des textes qui auront toute la modestie d’un premier jet.
Cet atelier s’adresse à tous ceux qui aiment les mots et veulent profiter des techniques d’improvisation pour explorer le plaisir du texte imprévu et transposer à l’écriture des techniques éprouvées dans le monde du théâtre… Cet atelier constitue également un excellent moyen de s’initier au « Slam ».

 

Je tiens à réitérer mes remerciements pour cette journée en ta compagnie. 
J'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir tout cela et je trouve que tu as rondement mené cet atelier. 
 

Thème d'improvisation...


"

Techniques d'écriture théâtrale grâce à l'improvisation

Nombre d'exercices sont une véritable source d'inspiration. Inutile d'être des écrivains au départ. On peut construire un spectacle en faisant confiance aux techniques d'improvisation. Un exercice aussi simple que le "goaler" est déjà la source potentielle de multiples scénettes. Il ne reste qu'à les rejouer, les polir et les fixer par la répétition ou le jeu, avant de les plaquer sur le papier. Les exercices aptes à préparer l'écriture théâtrale sont légions et varient suivant la longueur des scénettes à construire. Dans le monde magique de l'impro, Le théâtre se joue avant de s'écrire, s'écrit en se jouant mais ne s'écrit pas avant de se jouer.

Développement personnel

Abolir l'esprit critique et les syndromes de désapprobation. Faire taire le "répétiteur" qui passe son temps à nous faire la leçon et à nous inonder de ses réflexions systématiques. Apprendre à s'abandonner et à se laisser aller à la magie de l'improvisation. Ne pas chercher à inventer et à fabriquer de l'original, juste prendre à pleines mains ce qui existe. Explorer la magie de la conversation. Accepter l'imprévu. Recevoir un feedback, sans se désarçonner. Oser et se surprendre soi-même. Voici quelques-uns des thèmes que nous pouvons aborder grâce à la magie des techniques d'impro.

 


© 2014 Christophe Tournier